Le Conseil d’État donne raison à Dieudonné !

Que dire ?
Je suis tellement contente !
Les péripéties de Dieudonné me réconcilie avec cette humanité devenue si servile et misérable. La justice retrouve ses titres de noblesse. Juge impartial. Parfait.
Mais le gouvernement a plus d’un tour dans son sac !
Il s’est octroyé le droit de censurer des sites internet en contournant le système judiciaire, sans juge. C’est légal ça ? N’y a t-il pas un recours possible de l’institution judiciaire au gouvernement ?

LA PILULE ROUGE

Après la décision injuste du Conseil d’État, en 2014, en défaveur de Dieudonné, qui lui interdisait de produire le spectacle Le Mur dans les Zéniths de France au motif de « l’atteinte à la dignité humaine », l’espoir de voir le Conseil d’État donner raison à Dieudonné était mince.

Pour ne rien arranger, le Premier ministre, Manuel Valls, dont on connait l’hostilité à l’égard de Dieudonné, a été aperçu sortant des locaux du Conseil d’État aujourd’hui même à 13h18, laissant présager une tentative de trafic d’influence.

 dieudo la haine

Pourtant, le juge des référés, Nicolas Boulouis, a courageusement donné raison à Dieudonné et ses avocats en dépit des nombreuses pressions exercées par le monde politico-médiatique !

Saluons le précieux travail des trois avocats de Dieudonné (Maîtres François Danglehant, Sanjay Mirabeau, David De Stefano et Verdier) présents sur les lieux afin de plaider la cause de l’artiste, menacé de ne pas pouvoir jouer son spectacle au Zénith d’Auvergne…

View original post 95 more words

Advertisements

Passes à ton voisin !

https://www.youtube.com/watch?v=NhUufMywNtw

Le terme complot a été mis sur le marché de la désinformation pour diviser les citoyens qui ne font pas encore partie de la sphère des “illuminés”. Encore cet après-midi, j’avais un entretien téléphonique avec une bonne connaissance que je chérie, et que je crains de perdre quand même, mais s’il le faut… Elle m’a répété cette phrase désormais pendue à bon nombre de langues : “Moi je ne crois pas à la théorie du complot.”

Ne pas y croire est une bonne chose, mais le dire avec conviction en est une autre !

En effet, la théorie du complot n’existe pas, ce qui existe est pire et ne porte pas du tout ce nom. Son nom est le NOM.
Mais ne vous y fiez pas, malgré la toute-puissance que nous sommes tentés de lui attribuer, malgré l’appréhension surnaturelle que l’on peut ressentir, cette organisation secrète et bien ficelée n’en reste pas moins humaine, donc faillible et destructible.

Interview de Boris Cyrulnik suite à l’attaque du journal dont je ne prononce plus le nom.

C’est un homme profondément gentil Boris Cyrulnik.
Son éclairage est juste et ses références cohérentes avec la réalité des faits (méthodes employées à l’inquisition, à l’émergence du nazisme), mais les techniques de manipulation se sont perfectionnées. L’instrumentalisation aux pratiques guerrières de quelques laissés pour compte est toujours utilisée, en effet sûrement par des cartels de trafics en tous genres (drogues, organes, prostitution), mais une manipulation encore plus cynique et destructrice est largement répandue, celle qui porte le masque de la bienveillance. On formate des jeunes issus de milieux défavorisés en les flattant à coup d’aide financière, d’intégration sociale accompagnée, de parrainage, de responsabilisation sous couvert d’un maître, telle que le pratique la fondation FACE créée par Martine Aubry. Ils sont fiers ces jeunes se sentant naïvement utiles dans un pays qui soi-disant les a accueillis, alors que cet état a contribué à piller et appauvrir leur vraie patrie ancestrale ! Certains politiques ont la langue qui fourchent et révèlent le fond de leur pensée haineuse et vaniteuse, comme ce pauvre con de Sarkozy qui annonce royalement les “karcheriser” ! Le problème des manipulateurs est qu’ils sont présents dans toutes les strates de la société et de plus en plus à des postes influents dans l’organisation sociétale. Pour ceux qui sont trop éveillés, on leur fourni les moyens de leur réalisation, comme Alb Al Malik et son film “Qu’Allah bénisse la France !”, exemple écœurant du résultat d’une manipulation propagandiste effectuée depuis des décennies sur les immigrés devenus français sur papier uniquement, qui se mettent à bénir leurs propres oppresseurs.
Oui et non Monsieur Cyrulnik, vous avez raison, mais vous êtes beaucoup trop gentil !

Boris Cyrulnik : son point de vue 15.01.2015